Prochain RDV : samedi matin 03 juin au verger





Calendrier des activités




Accueil
Contact
Jules de Liron d'Airoles

Jules de Liron d'Airoles

État civil :
  • Aurillac : Naissance le 09 messidor de l’an X => ~27 juin 1802, à Aurillac (prénoms de baptême : Xavier-Louis-Philippe ; usuellement Jules),
    de Clément-Louis-Philippe de Liron d’Airoles et de et de Louise-Olympe-Émilie de Nattes. 5ème enfant de cette famille de notable du Vigan (Gard).
  • Chalon-sur-Saône : marié en 1ère noce à Isabelle Granjon (de Lépinay) en avril 1836. Naissance d'une 1ère fille en avril 1838 puis d'une seconde en février 1839. Décès de sa 1ère femme dans les derniers jours de 1843, à 33 ans.
  • Nantes : marié en 2 ème noce à Marie-Caroline Lyrot de la Jarry (“grande famille” de Nantes).
    Décès le 15 novembre 1882, à Nantes, à l’âge de 80 ans.

Officier forestier, on le connait comme un passionné d’horticulture, d’agriculture au sens large.
Les premiers documents font état de lui comme élevant des porcs, gallinacées, vers à soie, demeurant et gérant une demeure particulièrement bien tenue et cultivée (Domaine de la Civélière à Nantes), mettant au point des appareils de culture ou d’élevage, etc.

Son intéret principal se portait sur la culture du poirier. Nombreux ont été ses articles sur le sujet. Il était membre honoraire ou correspondant de nombreuses Sociétés Horticoles.
La Pomologie lui doit beaucoup. Il était certainement l’un de ceux qui n’ont pas hésité à se déplacer quant à une variété de fruit. Ainsi lors de ses descriptions, on lui doit des précisions historiques, générales quant à des variétés de poiriers/pommiers inédites et précieuses.

Avant d’être réellement mentionné (on parlait déjà de lui comme d’un “ami de l’horticulture”), il était sans doute +/- en Belgique (il s'y rendait au moins très régulièrement. Un de ses frères ainés résidait à Lille).
Puis on le retrouve à Chalon-sur-Saone. On sait qu'il y résiidait au moins dès 1836 (acte de mariage). Il y a été un des membres fondateurs de la Société d’Agriculture et d’Horticulture. Il en a été le premier Secrétaire, de 1844 à courant 1845.
Ensuite, peu après le décès de sa première femme, il s’installe à Nantes. Il y a été le Secrétaire de la Société Nantaise d’Horticulture en 1848-1849. À partir de ce moment, il commence à réellement publier des ouvrages et articles en rapport avec l'arboriculture-horticulture, en majeure partie à propos de pomologie.
Puis il s’est rendu à Paris. On sait qu’il y avait au moins un "pied-à-terre" permanent, mais il n’a jamais réellement quitté Nantes. Un écrit de 1856-57 le mentionne comme étant toujours domicilié à Nantes. Ses ouvrages ont toujours été publiés dans cette ville, mais ont tous aussi finit par l’être aussi à Paris. De toute évidence, il a partagé son temps entre ces deux villes. Sa motivation / occupation principale était de poursuivre ses recherches et observations pomologiques. Il a ainsi passé de nombreuses années en se rendant très régulièrement au Jardin du Luxembourg. Il a été un membre actif de la Société Centrale d’Horticulture, il écrivait régulièrement dans son “Journal”.

En 1854, a commencé à paraitre son principal ouvrage. Sa parution s’est étalée sur une période de 7-8 ans. Il se compose de 25 livraisons/tomes.

ANNÉE DE PARUTION
LIVRAISON INTITULÉ SUPPLÉMENTAIRE
FRUITS DÉCRITS
1854 1-2-3-4
"Description succincte de fruits..."
162  poires
+ 16 planches
1857 5-6-7-8-9
"Liste synonymique historique"
245 poires
+ 422 sommairement
+ 51 poiriers à cidre
1858 10-11
"Description succincte de fruits..."
63 poires
+ 7 planches
1858 12-13
"Liste synonymique historique"
Pas de planche
1859 14-15 "Liste synonymique historique"
199 poires
+ 7 planches
1859 16-17
"Liste synonymique historique"

1862 18-19-20-21-22-23
"Liste synonymique historique"
75 poires
Pas de planche
1862 24-25
"Description succincte de fruits..."
52  poires
+ 6 planches

Cet ouvrage n’est certainement pas le plus richement illustré, ni ne possèdent les plus longues descriptions de fruits de tous les livres portant sur le sujet, mais il est le résultat d’intenses et le fruit de recherches acharnées. Grâce à cet homme, nous connaissons des détails par rapport à des variétés de poires inédits. Beaucoup d’autres pomologues ont fait référence à ses descriptions.

Il est regrettable que Jules de Liron d’Airoles n’ai pas pu poursuivre cette série. Il avait notamment l’intention de répéter ses descriptions des poiriers concernant les pommiers cette fois-ci. Malheureusement, ses problèmes oculaires sont devenus de plus en plus importants. À sa mort, il était pour ainsi-dire aveugle.


Les publications suivantes sont moins importantes. Leur liste essaie d’être exhaustive mais comporte sans doute des oublis.
  • 1849 - Projet d'établissement de la colonie horticole de l'Ouest, école d'horticulture gratuite à fonder à Nantes (28 p).
  • 1849 - Du Chêne-liège ("quercus suber") et de la possibilité de le cultiver sur tout le littoral français, importance commerciale de son produit (4 p.)
  • 1855 - Album de La Civélière, contenant les Figures et les Descriptions des principales introductions agrico-horticoles qui y ont été faites depuis l'année 1851.
    Édition très limitée. Seuls une vingtaine d’exemplaires d’un 1er tome sont parus. Ouvrage richement illustré d’images exécutées à la main. Le 2ème tome n’est jamais paru.
  • 1858 - Essais sur la botanique, la physiologie végétale: et sur les phénomènes de la végétation, de la reproductin et de l'hybridation, les anomalies, la greffe et ses effets.
  • 1861 - Les Poiriers les plus précieux parmi ceux qui peuvent être cultivés en haute-tige, aux vergers et aux champs, avec les figures des fruits au trait (brochure in-8 ; 65 p).
  • 1862 - Exposé général sur l'état de la pomologie, à MM. les membres de la Société impériale et centrale d'horticulture de France (brochure in-8 ; 27 p).
  • 1862 - Catalogue des arbres fruitiers cultivés dans les pépinières des RP Chartreux à Paris 1775 82 p.).
  • 1864 - Les arbres fruitiers de la Loire-Inférieure, leur nomenclature descriptive et historique... (brochure in-8 ; 32 p).
  • Description de la poire Chamaret (Léon-Leclerc) (2 p.).
  • Description des poires Souvenir Favre et Chaigneau (3 p.).
  • Description de deux pommes (4 p.).
  • Description des poires beurré Jalais et bergamotte Lesèble (3 p.)
  • Description de trois fruits (3 p.).
  • Rapport sur une pomme envoyée par M. Lesèble à la Société impériale et centrale d'horticulture (4 p.).
  • 1874 : Liste des meilleurs fruits de Seine-Inférieure (brochure in-8 ; 22 p).
  • + divers article comme par exemple la description de la pomme “Reinette du Vigan” (Revue Horticole, 1862, n° du 16 novembre), etc

Jules de Liron d’Airoles a été un fervent promoteur de la pomologie nantaise.
Ainsi, il s’est chargé de la diffusion de la poire “Beurré Clairgeau”. Son obtenteur, Pierre Clairgeau était déjà agé à cette époque. Elle demeure l’obtention la plus connue en cette ville.

note de l'auteur : ce qui précède représente toutes les infos que j'ai pu rassembler sur cet homme. S'il y des détails qui m'échappent, n'hésitez pas à me les transmettre SVP via le contact du présent site. Merci